DE L'IDEE AU BUSINESS PLAN

 

 

CYCLES DE LA CREATION D’ENTREPRISE

 

1/ Sélection des idées de projet

  • Brainstorming, éviter les fausses bonnes idées,
  • Sélection des idées,
  • Analyse SWOT des l'idées,
  • Décision finale du projet retenu.

 

2/ Analyse des contingences du projet

  • Analyse de marché,
  • Règles d’approvisionnement,
  • Choix des Infrastructures nécessaires,
  • Type de gestion de l’entreprise,
  • Recherche de financement,
  • Impacts des lois et réglementations,
  • Stratégie de publicité et support,
  • L’environnement politique.

 

3/ Création de l’entreprise

  • Etablissement d’un Business plan,
  • Déclarations administratives (RCS, FISC, URSSAF…)
  • Démarche de levée de fonds,
  • Acquisition des infrastructures (locaux, matériels, équipements…)
  • Développement du produit ou service,
  • Initier une gestion comptable de l’entreprise,
  • Etablir une stratégie de marketing.

 

4/ Développement de l’entreprise

  • Gestion des financements acquis,
  • Recrutement des compétences nécessaires,
  • Gestion du personnel,
  • Gestion des stocks et infrastructures,
  • Développement et diversification du produit ou service,
  • Suivre et animer la stratégie Marketing du produit ou service.

 

EVALUER LE CHEF D’ENTREPRISE QUE VOUS ÊTES

 

- Aptitudes pratiques : à la production de produits ou services, aptitudes de gestion, de marketing, de comptabilité, de connaissance du marché.
- Aptitudes psychologiques : détermination à gagner, prendre des risques, motivation et leadership, capacité à s’associer, prise de décision individuelle et ensemble, situation familiale favorable.
- Situation financière : Avez-vous des fonds propres ? Etes-vous prêt à les mettre dans votre création d’entreprise ? Avez-vous d’autres sources de financement (love-money) ?
- Aptitudes à réseauter :  challengez-vous vos idées professionnelles avec vos réseaux familiaux, amicaux, sociaux ou professionnels ?
- Aptitudes à anticiper : Contactez-vous les institutions compétentes avant d’agir ? participez-vous à des formations/conférences/salons sur vos métiers ?  observez-vous des hommes d’affaires ayant une activité similaire ? …
 

LES FAUSSES BONNES IDEES DE CREATION

 

  • Ne pas trouver des idées géniales sans les avoir challengées avec le marché :
  • Des exemples de fausses bonnes idées de création :
  • Dans les années 80, Citroën avait produit des véhicules avec un tableau de bord allumé en permanence. Conclusion les utilisateurs oubliaient d’allumer leurs feux de route la nuit tombante.
  • Une idée qui aboutit à un produit sans marché,
  • Une idée qui veut aboutir à régler tous les problèmes du marché choisi,
  • Une idée qui ne répondra pas aux obligations réglementaires,
  • Une idée qui ne peut aboutir à un concept ou business model,

 

BRAINSTRORMING ou REMUE MENINGES

 

  • Le brainstorming est une technique de génération d'idées qui stimule la réflexion créative lors de la recherche de solutions pour un problème donné.
  • Cette récolte d’idées originales s’appuie sur deux principes de base, la suspension du jugement et la recherche la plus étendue possible.
  • Ces deux principes de base se traduisent par quatre règles :
  • Ne pas critiquer,
  • Se laisser aller,
  • Rebondir sur les idées exprimées,
  • Obtenir le plus grand nombre d'idées possibles sans imposer ses idées.
  • Les suggestions absurdes et fantaisistes sont admises durant la phase de production et de stimulation mutuelles. C'est pour amener à cet accouchement en toute quiétude que l'absence de critique, la suggestion d'idées sans aucun fondement réaliste, et le rythme, sont des éléments vitaux du processus.

 

BUSINESS MODEL

 

  • Pour passer d’une idée au concept, il faut challenger l’idée en répondant aux questions suivantes :
  • Les concurrents et clients de mon produit, qui sont-ils ?
  • Mon offre et celles des autres. Qu’est ce qui est acheté et ce le marché veut ?
  • Les lieux où se déroulent les échanges économiques ?
  • Le timing du marché et mon chemin client par rapport au marché ?
  • La manière dont agissent les acteurs économiques ?
  • La taille du marché, les prix pratiqués et ceux que l’on va proposer pour se positionner par rapport au secteur ?
  • La raison d’être de mon activité. Pour quelles raisons le client nous choisirait nous plutôt qu’un d’autre ?
  • ces réponses construisent un Business Model qui va vous permettre des projections de Business Plan.

 

TROUVER UN ASSOCIE

 

  • Quels sont les compétences complémentaires « métiers » attendues ?
  • Quels sont les fonds en capital attendus ?
  • Quels carnets d’adresses souhaités ?
  • Quels statuts lui donner, salarié ou associé ?
  • Quels énergie attendue, (le démarrage est physiquement éprouvant) ?
  • Quelle est sa personnalité, son égo (extraverti / introverti) ?
  • Quels sont ses valeurs managériales et son éthique ?
  • Quels tâches lui donner dans l’entreprise (back-office, management, prospection) ?

 

Pour une bonne association, outre la confiance, 3 règles doivent être observées :

 

  1. la complémentarité entre les associés, (professionnelle et humaine)
  2. déterminer des accords entre eux (stratégie, partage des rôles, objectifs…)
  3. transcrire ces accords par écrits.

 

BUSINESS PLAN

 

  • Un Business Plan ou plan de développement doit permettre au lecteur de répondre rapidement à quatre questions :
  • l'entreprise part d’où ?
  • où va-t-elle ?
  • comment compte-t-elle y aller ?
  • selon quelle croissance dans le temps ?
  • Le Business plan qui s’en suit doit être concret, pertinent et hiérarchisé. Il doit comprendre une synthèse (format A4) permettant de se faire rapidement une idée.
  • Le document doit être clair, facile à la lecteur et donner la possibilité de rentrer ou non dans le détail. Le plan de développement doit impérativement être honnête et inspirer confiance, en montrant que l'entrepreneur maîtrise son sujet.
  • Un Business Plan doit être sobre et éviter les effets de style dans sa rédaction.
  • Un Business Plan doit être structuré de la façon suivante :
  • De l’idée au concept.
  • L’historique du projet, qu'est-ce qui a été fait ? où en est-on ?
  • Le plan de développement, les points clés.
  • L’Équipe, présentation du parcours des membres fondateurs.
  • Analyse du marché : nature, tendance, clientèle ciblée et concurrence sous SWOT,
  • Description du produit-service, stade d'avancement du développement.
  • Stratégie marketing et commerciale, le mix-marketing et la politique Client.
  • Organisation, les installations, l’équipe opérationnelle, l’équipements, la structure juridique et répartition du capital.
  • Les projections financières sur 5 ans avec un Compte de Résultat, un Bilan et un plan de trésorerie et calcul du BFR.
  • Une valorisation de l’entreprise et l’expression du besoin de levée de fonds.

 

EXECUTIVE SUMMARY

 

  • L’executive summary, ou « résumé pour les dirigeants », est le teaser, ou aguiche, du Business Plan qui, à sa lecture, va déterminer si les Investisseurs vont accepter ou non de vous rencontrer.
  • Il faut donc particulièrement le soigner et il doit inclure la présentation :
  • Une synthèse du produit ou service,
  • Les besoins « Client » et les opportunités d'affaire,
  • La stratégie et les étapes clefs à réaliser,
  • Le plan marketing et commercial,
  • Le plan opérationnel,
  • Le Management et les personnes clefs,
  • Les projections financières,
  • Les besoins financiers et le plan de financement.
  • L’executive summary ne peut faire plus de 2 pages format A4.

 

EN SAVOIR PLUS