QUELLES SONT LES SOURCES DE FINANCEMENT ?

 

 

L’investissement des entreprises en démarrage a acquis des sources de financement toujours plus larges. Les financements privés ont été et restent :

 

Le Love-money, après vos apports personnels,
Les Business Angels, par réseaux ou individuels.
Le Venture Capital, (Capital risque)
Le prêt bancaire,
et de nouveaux modes de financement sont apparus :
Les supers Business Angels,
Le Corporate Venture,
Le Crowdfunding.


puis, les fonds publics : CIR, CIRI, JEI, PCE, CNR, ACCRE, Prêts d’honneur, avances BPI France qui imposent que l’entreprise soit éligible aux critères OSEO et les PIA 1 et PIA 2.

Le Love-money :
La famille, les amis, les relations bienveillantes… qui croient en vous en rentrant dans le capital de votre start-up nouvellement créée.


Les Business Angels, en réseau ou individuel :
Particulier ou groupe de particuliers investissant en amorçage dans une société innovante à risque élevé pouvant être compensé par un gain potentiel en capital.

 

Le Venture Capital :
Un segment du Capital Investissement. Les fonds de Venture Capital investissent en amorçage ou en early-stage soit par rachat de titres existants de la société ou par souscription de nouveaux titres émis pour une augmentation de capital.

 

Le prêt bancaire :
Les institutions bancaires octroient des crédits en demandant des garanties équivalentes (hypothèques, cautions…) à la somme confiée pour limiter le risque.

Les supers Business Angels :
Héros des Affaires ou sérials-entrepreneurs à succès. Ils rentrent au capital de sociétés prometteuses d’innovations de rupture au stade de l’amorçage ou du développement dans des secteurs ciblés, notamment du web. Il s’agit de Kima Venture (Xavier Niel), Jaina Capital (Marc Simoncini)…

 

Le Corporate Venture :
Fonds de Capital Risque adossés à de grands Groupes qui sont intéressés en tant que minoritaire par des jeunes pousses prometteuses d’innovation et de valeurs ajoutées. Il s’agit par exemple d’OP Venture (Orange, Publicis, Iris Capital) pour le numérique, d’Aster Capital ( Alstom, Solvay, Schneider Electric) pour les CleanTech…

 

Le Crowdfunding :
Le financement participatif sur le web via des plateformes permettant à des projets de financer leur lancement sur le marché. L’intervention se fait par prise de participation en capital de la société. Il s’agit de Babyloan, KissKissBank, Wiseed… En France, c’est un secteur freiné par une réglementation inadaptée à ce type de financement.